Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Voir les dernières notes mises à jour Tag : littérature anglaise

Dernières notes publiées

  • Carnet de jardin

    Janvier « Quand on aime quelque chose, on regrette toujours de ne pas avoir planté suffisamment ce qu’on aime. Voilà qui est peut-être mal dit, mais c’est un bon avis de jardinage. » Mai « Un conseil en passant : dépouillez de leurs feuilles les branches coupées d’un se... Lire la suite...

    Publié il y a 21 jours dans Textes & prétextes

  • Au jardin avec Vita

    Journal de mon jardin de Vita Sackville-West ( Illustrated Garden Book , 1989, traduit de l’anglais par Patrick Reumaux) est publié chez Klincksieck dans la collection De Natura Rerum, c’est un vrai livre de jardinage. De janvier à décembre, la fameuse amie-amante de Virginia Woolf racont... Lire la suite...

    Publié il y a 23 jours dans Textes & prétextes

  • Mimas

    « « Le voilà, dit Loki, inutilement. C’est Mimas. » Des sons surgissent et s’échappent de la bouche de Nick, des syllabes qui veulent dire, en gros : Oh nom de Dieu c’est pas possible . Cela fait des semaines qu’il voit des arbres géants, mais jamais un monstre pareil. Mima... Lire la suite...

    Publié le 05/11/2019 dans Textes & prétextes

  • Arbre Monde Vie

    Le bandeau 10/18 annonce deux prix attribués à L’Arbre-Monde de Richard Powers ( The Overstory , traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Serge Chauvin) : le Grand Prix de littérature américaine en 2018, le Pulitzer en 2019. Voilà qui encourage à lire ce roman de plus de sept cents pages (10... Lire la suite...

    Publié le 04/11/2019 dans Textes & prétextes

  • Schwer

    « Dans ses partitions, Mahler donne parfois l’indication schwer . Pour « difficile », « pesant ». C’est le Papillon de nuit qui nous l’expliqua, comme pour nous mettre en garde. Nous devions nous préparer à de telles éventualités pour pouvoir les affronter e... Lire la suite...

    Publié le 26/10/2019 dans Textes & prétextes

  • Sur la Tamise

    Michael Ondaatje doit sa célébrité à L’homme flambé ( Le Patient anglais ) , Booker Prize 1992. Son dernier roman, Ombres sur la Tamise ( Warlight , 2018, traduit de l’anglais (Canada) par Lori Saint-Martin et Paul Gagné), s’ouvre sur un abandon : « En 1945, nos parents part... Lire la suite...

    Publié le 24/10/2019 dans Textes & prétextes

  • Seuil

        « La terre n’oublie pas, se souvenait d’avoir lu Leonard. Le lieu est un seuil que l’on franchit en traversant le temps. » Kate Morton, La prisonnière du temps Lire la suite...

    Publié le 22/10/2019 dans Textes & prétextes

  • La maison du conte

    Sur la couverture de La prisonnière du temps , le gros roman de Kate Morton ( The Clockmaker’s Daughter , 2018, traduit de l’anglais (Australie) par Anne-Sylvie Homassel), des fleurs et des feuilles, des insectes, un cadran de montre ancienne, des rouages d’horlogerie, des lettres ou plutôt de... Lire la suite...

    Publié le 21/10/2019 dans Textes & prétextes

  • A néant

    « Qu’est-ce qui peut tenir, se demanda-t-il, qu’est-ce qui pourra jamais tenir face à ça ? Un flanc de colline labouré avec ses mottes de terre luisantes après le passage du soc ? Un œil affûté pour saisir la différence, infime mais réelle, entre deux espèces de roitelets, la... Lire la suite...

    Publié le 28/09/2019 dans Textes & prétextes

  • Envols et retombées

    Quel bonheur de découvrir chez David Malouf , romancier australien (né en 1934) jamais lu jusqu’à présent, une écriture sobre et une grande sensibilité dans la manière de montrer le monde. L’infinie patience des oiseaux ( Fly away Peter , 1982) n’a été traduit en français (de l’anglais (Au... Lire la suite...

    Publié le 26/09/2019 dans Textes & prétextes

Page : 1 2 3 4 5 Suivant