Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Voir les dernières notes mises à jour Tag : littérature américaine

Dernières notes publiées

  • Double

      « Ensemble, nous riions des enfants que nous avions été ; nous jugions que j’avais été une méchante fille qui s’efforçait d’être gentille, et lui un gentil garçon qui s’efforçait d’être méchant. Au fil des années, ces rôles allaient s’inverser, puis s’inverser de nouveau, j... Lire la suite...

    Publié le 17/03/2018 dans Textes & prétextes

  • Patti et Robert

    En refermant Just Kids de Patti Smith (2010, traduit de l’américain par Héloïse Esquié), on quitte le couple fabuleux qu’elle formait avec Robert Mapplethorpe, « artiste et muse, un rôle qui était pour nous interchangeable ». Elle a tenu la promesse d’écrire leur histoire. ... Lire la suite...

    Publié le 15/03/2018 dans Textes & prétextes

  • Prairies

    « La rêverie a besoin des prairies de l’imagination, de toute cette part d’imaginaire qui n’a pas encore été défrichée, cultivée, réquisitionnée pour un usage immédiat. Les écologistes répètent sur tous les tons que les papillons, les savanes et les steppes, les forêts tropicales rempli... Lire la suite...

    Publié le 30/09/2017 dans Textes & prétextes

  • Du temps libre

    « Le succès des marches ou des promenades collectives peut certes surprendre, tant ceux qui aiment aller à pied mettent en avant le désir d’indépendance, l’amour de la solitude, le sentiment de liberté dû à l’absence de structures et d’embrigadement. Le plaisir d’arpenter le monde à pied... Lire la suite...

    Publié le 28/09/2017 dans Textes & prétextes

  • Dans la rue

    « A un journaliste qui lui demandait comment elle se préparait à affronter son public, la chanteuse Patti Smith répondit : « Je vais me balader une heure ou deux dans la rue. » En quelques mots, elle résumait ainsi son romantisme rebelle et la manière dont ce genre de... Lire la suite...

    Publié le 26/09/2017 dans Textes & prétextes

  • La marche en ville

    « A bien des égards, pourtant, la marche en ville présente plus de points communs avec la chasse et la cueillette primitives que la promenade en pleine nature. Pour la plupart d’entre nous, en effet, les espaces dits naturels sont des lieux à traverser en marchant, mais nous n’y faisons pas gra... Lire la suite...

    Publié le 25/09/2017 dans Textes & prétextes

  • Voyage

    « Si la vie même, le passage du temps alloué à chacun d’entre nous, a l’allure d’un voyage, le plus souvent, c’est à un voyage à pied que nous la comparons : tous nous sommes des pèlerins qui cheminons dans le paysage de nos histoires personnelles. L’image du marcheur solitaire, ac... Lire la suite...

    Publié le 23/09/2017 dans Textes & prétextes

  • Trace du corps

    « Non seulement marcher restitue ses limites naturelles au corps en le rendant en quelque sorte souple, sensible, vulnérable, mais la marche elle-même étend le corps au monde, à l’instar des outils qui le prolongent. Le chemin est un prolongement du marcheur, les endroits réservés aux bala... Lire la suite...

    Publié le 21/09/2017 dans Textes & prétextes

  • Balade

      « Une simple balade dans les rues du quartier s’avère parfois aussi propice aux surprises , aux libérations, aux clarifications du voyage qu’un périple autour du monde ; marcher, c’est aller tout près et très loin à la fois. »   Rebecca Solnit, L’art de marcher Lire la suite...

    Publié le 19/09/2017 dans Textes & prétextes

  • Sur ses deux pieds

    Dans L’art de marcher , Rebecca Solnit réfléchit sur le goût, la pratique de la marche et relate son histoire, comme l’indique le titre original, Wanderlust : A History of Walking (traduit de l’américain par Oristelle Bonis, Actes Sud, 2002). J’y ai choisi quelques extraits à partager... Lire la suite...

    Publié le 18/09/2017 dans Textes & prétextes

Page : 1 2 3 4 5 Suivant