Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Voir les dernières notes mises à jour Tag : littérature espagnole

Dernières notes publiées

  • Pas seuls

    « Mon père et moi n’étions pas seuls parce que nous avions ma mère, mais parfois je doutais que notre famille fût une famille. Lorsque nous restions seuls à la maison, j’avais l’impression que nous étions deux fantasmagories silencieuses dont la vie aurait été en latence, et que cette ... Lire la suite...

    Publié le 28/02/2017 dans Textes & prétextes

  • Un garçon en hiver

    Premier roman traduit en français de José Carlos Llop , Parle-moi du troisième homme (2001, traduit de l’espagnol par Edmond Railland, comme Le rapport Stein ) est le récit d’un garçon, le fils du capitaine Eduardo Balmoral affecté durant l’hiver 1949 dans une garnison du Nord de l’Espagn... Lire la suite...

    Publié le 27/02/2017 dans Textes & prétextes

  • Tirer

    « J’ai commencé à tirer. J’ai tiré et tiré jusqu’à perdre le compte du nombre de coups de carabine que j’avais tirés et l’odeur de poudre m’excitait de plus en plus, jusqu’au moment où je me suis mis à pleurer. Jusqu’au moment où j’ai jeté la carabine par terre et je me suis mis à... Lire la suite...

    Publié le 20/12/2016 dans Textes & prétextes

  • Le nouvel élève

    « Guillermo Stein est arrivé au collège au beau milieu de l’année scolaire, à bicyclette. Aucun d’entre nous n’allait à bicyclette. » D’emblée, José Carlos Llop (né à Majorque en 1956), nous introduit dans un collège de Jésuites à Majorque, dans les années soixante, et dan... Lire la suite...

    Publié le 19/12/2016 dans Textes & prétextes

  • La fortunée

    « – Si on considère que l’oiselle a eu la chance, la fortune, de tomber sous notre protection, je propose qu’on l’appelle Afortunada, la fortunée, déclara Colonello. – Par les ouïes de la merlu ! C’est un joli nom. Il me fait penser à une charmante mouette que j’ai vue en ... Lire la suite...

    Publié le 25/10/2014 dans Textes & prétextes

  • Apprendre à voler

    C’est retrouver un peu de la magie d’enfance que d’ouvrir un livre illustré. Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler (1996, traduit de l’espagnol par A.M. Métailié) de Luis Sepúlveda est devenu un classique (traduit en 26 langues, Prix Versele, Prix Sorcières, entre autr... Lire la suite...

    Publié le 23/10/2014 dans Textes & prétextes

  • Cette voix

    « La seule chose que je vous demande c’est d’accepter une lettre », lui dit-il. Ce n’était pas la voix que Fermina Daza attendait : elle était nette et révélait une maîtrise qui n’avait rien à voir avec la langueur des manières. Sans lever les yeux de l’ouvrage, elle répondi... Lire la suite...

    Publié le 12/07/2014 dans Textes & prétextes

  • L'amour aux Caraïbes

    L’amour aux temps du choléra (1985, traduit de l’espagnol (Colombie) par Annie Morvan) est un roman splendide (merci, Colo , pour la recommandation). Gabriel García Márquez , prix Nobel de littérature 1982, y conte les destins croisés, dans une petite ville des Caraïbes, du Dr Juvena... Lire la suite...

    Publié le 10/07/2014 dans Textes & prétextes

  • Chaque jour

    « C’est l’automne déjà. Et, après les dernières battues des gardes civils et le retour vers le sud des troupeaux transhumants, tout retrouve son ordre et son calme autour de nous : les provisions et le bois pour le feu accumulés tout au long de l’été, le cochon mis à fumer au fond de... Lire la suite...

    Publié le 16/07/2011 dans Textes & prétextes

  • Comme les loups

    De 1937 à 1946, Lune de loups ( Luna de lobos , 1985, traduit de l’espagnol par Raphaël Carrasco et Claire Decaëns) nous fait revivre des années douloureuses pour l’Espagne sous Franco. Julio Llamazares raconte comment ceux qui avaient fui dans la montagne après la chute du front républic... Lire la suite...

    Publié le 14/07/2011 dans Textes & prétextes

Page : 1 2 3 Suivant