Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Voir les dernières notes mises à jour Tag : louis-ferdinand céline

Dernières notes publiées

  • Le coma des âmes

    Les perspectives de reprendre la plume pour dénoncer ce « nouveau » monde me paraissent encore, malgré un coma de presque une année, si escarpées que je suis bien étonné de me voir ici. Le journal de combat a été interrompu. Que faisaient les autres pendant ce temps ? Où étaient-ils ? Sur quel... Lire la suite...

    Publié le 31/12/2014 dans Marc Alpozzo (Ouvroir de réflexions potentielles)

  • un drôle de rêve

    Nous sommes en Normandie dans la belle famille et ma compagne me dit que nous allons rendre visite à un vieil homme qui s'appelle André breton et qui fut jadis un grand écrivain. - André Breton ? Il est pas mort ? - Tout le monde croit qu'il est mort mais en fait, non.  Et donc,... Lire la suite...

    Publié le 29/08/2012 dans l'espèce de blog

  • 71

    La roue tourne si bien que les inconnus d'hier sont déjà les oubliés de demain. "Il n'y a que deux écrivains qui comptent pour moi, le Zola de l'Assommoir et Maxime Chattam" / "C'est parce que tu ne connais pas encore Millenium !" Je suis très heureux que Céline soit retiré des Célébrations ... Lire la suite...

    Publié le 24/01/2011 dans C I N E M A T I Q U E

  • CR194 : mort à crédit - Louis-Ferdinand Céline

    Le narrateur, Ferdinand, raconte son enfance de fils de petits commerçants parisiens au début des années 1900. Le magasin ne fonctionne pas bien, son père est violent. Le petit Ferdinand est une petite crapule..Intelligent mais paresseux, il provoque le désarroi de ses parents qui ne saven... Lire la suite...

    Publié le 02/01/2011 dans l'espèce de blog

  • Léon Werth, invitation à la boxe

    Il y a à peine cinquante ans, disparaissait un écrivain. Un écrivain de marque, taillé dans le bois d’ébène. Un de ces écrivains qui a pris les chemins de Nietzsche. Libre penseur, Léon Werth fuyait les paillettes, les gloires en toc, n’hésitait pas, pour emprunter la formule géniale de Georg... Lire la suite...

    Publié le 28/12/2005 dans Marc Alpozzo (Ouvroir de réflexions potentielles)

  • Léon Werth, journal de combat

    Léon Werth est de ces écrivains méconnus du grand public, et inclassables. Dans une monumentale biographie publiée aux éditions Viviane Hamy, Gilles Heuré appréhende la liberté de l’écrivain, sa lucidité, son incroyable « intempestivité ». Intitulant son ouvrage L’insoumis, Gilles He... Lire la suite...

    Publié le 21/12/2005 dans Marc Alpozzo (Ouvroir de réflexions potentielles)

  • Sollers le Magnifique

    Philippe Sollers anime la littérature française depuis presque un demi siècle. Entre 1958 et 1993, il a écrit quelques centaines d'articles et plus d'une trentaine de livres. Eloge de l’infini , 1096 pages. 29 euros. Le premier dans le genre : La guerre du goût . Que nous a... Lire la suite...

    Publié le 31/10/2005 dans Marc Alpozzo (Ouvroir de réflexions potentielles)

Page : 1