Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Voir les dernières notes mises à jour Tag : hustvedt

Dernières notes publiées

  • Artiste mais femme

    Jeu savant et passionnant, Le Monde flamboyant de Siri Hustvedt (2014, traduit de l’américain par Christine Le Bœuf) pourrait passer pour un essai, à lire l’avant-propos signé I. V. Hess sur Harriet Burden, une artiste new-yorkaise retirée du monde de l’art après avoir exposé dans les ... Lire la suite...

    Publié le 13/10/2016 dans Textes & prétextes

  • Plaisirs secrets

    « Certains d’entre nous sont destinés à vivre dans une case dont il n’est de libération que temporaire. Nous autres aux esprits endigués, aux sentiments entravés, aux cœurs arrêtés et aux pensées réprimées, nous qui aspirons à exploser, à déborder en un torrent de rage ou de joie ou même... Lire la suite...

    Publié le 09/08/2011 dans Textes & prétextes

  • Sans les hommes

    Septième dans les meilleures ventes de livres en Suisse ( Le Temps , 23 juillet 2011), Un été sans les hommes ( The Summer without Men , 2011, traduit par Christine Le Bœuf)) est le dernier roman de Siri Hustvedt . Les lecteurs de fictions sont surtout des lectrices : Mia, la narratr... Lire la suite...

    Publié le 08/08/2011 dans Textes & prétextes

  • Vérité brute

    « « Les malades me manquent. C’est difficile à décrire mais, quand les gens ont désespérément besoin d’aide, quelque chose tombe. La pose qui est un élément du monde ordinaire disparaît, tout ce boniment de Comment-allez-vous-?-très-bien-merci. » Je me tus un instant. « Le... Lire la suite...

    Publié le 31/08/2010 dans Textes & prétextes

  • Je me sens si seul

    Siri Hustvedt , dont je vous ai déjà présenté Les yeux bandés et L’envoûtement de Lily Dahl , a choisi un homme comme narrateur dans Elégie pour un Américain ( The Sorrows of an American , 2008). Un psychiatre. Lars Davidsen, son père, vient de mourir. En triant ses papiers avec sa s... Lire la suite...

    Publié le 30/08/2010 dans Textes & prétextes

  • Curiosité

    Une jeune serveuse fascinée par un peintre, une comédienne qui entre peu à peu dans son rôle, une fille de dix-neuf ans curieuse et qui ose… C’est Lily, dans L’envoûtement de Lily Dahl (1996) de Siri Hustvedt. Par la fenêtre de son appartement, Lily observe dans l’hôtel en face, à une... Lire la suite...

    Publié le 14/07/2008 dans Textes & prétextes

  • Glissements

    Siri Hustvedt, l’auteur du passionnant Tout ce que j’aimais (2003), recueille un beau succès avec son dernier roman, Elégie pour un Américain (2008). Parmi ses premières oeuvres, Les yeux bandés (1992), dédiés à Paul Auster (son mari), sont traduits de l’américain par Christine Le Bœuf ... Lire la suite...

    Publié le 23/06/2008 dans Textes & prétextes

Page : 1