Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Voir les dernières notes mises à jour Tag : assouline

Dernières notes publiées

  • Blason

    « Les Camondo étaient fiers de leurs blason et armoiries, même s’ils savaient combien c’était dérisoire pour prouver l’ancienneté de leur famille. Finalement, qu’est-ce qui les distinguait des grands bourgeois fortunés ? Qu’est-ce qui leur permettait d’échapper au fameux jugement... Lire la suite...

    Publié le 05/01/2019 dans Textes & prétextes

  • Visualiser

      « Visualiser, décortiquer, analyser puis fragmenter pour mieux photographier mentalement, il ne pouvait s’en empêcher où qu’il fût, un scanner vissé dans la rétine, c’était plus fort que lui et tant pis si ses amis y moquaient une discipline de policier ou d’indicateur... Lire la suite...

    Publié le 20/11/2018 dans Textes & prétextes

  • Un arbre généalogique

    L’homme qui observe ses semblables dans le métro, un soir d’automne, le narrateur du roman Etat limite de Pierre Assouline , est généalogiste. Tanneguy de Chemillé l’a invité à la soirée qu’il donne pour fêter l’établissement de son arbre généalogique. François-Marie Samson, l’œil curieux,... Lire la suite...

    Publié le 19/11/2018 dans Textes & prétextes

  • Voix du texte

    « On reconnaît un écrivain à sa voix. Il n’est que de le lire pour l’identifier. Un livre d’où elle ne se dégage pas, quand bien même d’autres l’appelleraient style, ton ou petite musique, n’est pas d’un écrivain mais d’un auteur. Une page, un paragraphe, parfois même une seule phrase... Lire la suite...

    Publié le 23/06/2018 dans Textes & prétextes

  • Ecrivains de A à Z

    « Je hais les livres » , annonce Pierre Assouline à l’entame de son Dictionnaire amoureux des écrivains et de la littérature , las de ceux qui l’encombrent. « Quant à leurs auteurs, c’est autre chose. » Son plaisir à visiter des écrivains « est aussi une manière ... Lire la suite...

    Publié le 21/06/2018 dans Textes & prétextes

  • Chantre invisible

    « La curiosité de Mlle Wolfermann était piquée au vif, plus encore qu’à l’accoutumée. En vain : ce chantre se faufilait dans l’église bien avant l’arrivée de la foule ; il se postait aux côtés de l’orgue de manière à n’être vu par personne, pas même par les occupants de la l... Lire la suite...

    Publié le 17/02/2018 dans Textes & prétextes

  • Hôtes de Sigmaringen

    A la première des six pages que Pierre Assouline , à la fin de son roman Sigmaringen , intitule « Reconnaissance de dettes » , des noms de personnes, des titres de films et même de séries télévisées dont Les Vestiges du jour de James Ivory et Downton Abbey de Julian Fellowes. L... Lire la suite...

    Publié le 15/02/2018 dans Textes & prétextes

  • Fraternel

    « Enfin, pour la mélancolie, voyez Dürer. Tous les traités d’histoire de l’art le crient. Nul comme Dürer n’a su rendre Job à sa mélancolie. La concurrence est grande pourtant. Songez que le mot même « mélancolie » apparaît dès la deuxième ligne de l’imposant album que Samuel T... Lire la suite...

    Publié le 31/01/2012 dans Textes & prétextes

  • Assouline et Job

    A quiconque réfléchit sur le problème du Mal, la lecture du Livre de Job s’impose un jour ou l’autre. Peut-être est-ce à cause de la mention « roman » que j’hésitais à ouvrir Vies de Job (2011) de Pierre Assouline , malgré la critique élogieuse , peut-être aussi parce que l... Lire la suite...

    Publié le 30/01/2012 dans Textes & prétextes

  • Le 14 juillet 2011, une fête nationale...

    Mon 14 juillet 2011 a commencé par la triste réalité des quartiers : incivilités et violences urbaines. Les Préfectures et le Ministère de l’intérieur ne diffusent plus les chiffres, mais la réalité des quartiers est cruelle. Voitures brûlées, cocktails molotovs, jets de pierre, tirs de lances ... Lire la suite...

    Publié le 16/07/2011 dans Mahor CHICHE

Page : 1 2 Suivant