Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Voir les dernières notes mises à jour Tag : camus

Dernières notes publiées

  • J'aime tant vivre !

    « Il y a d’autres joies aussi, plus raffinées, plus profondes, plus humaines ; celle de la fidélité par exemple ; celle de l’expérience, celle des riches souvenirs ; celle de la nostalgie ; celle du goût de l’effort toujours renouvelé ; celle de l’unité et de ... Lire la suite...

    Publié le 26/01/2019 dans Textes & prétextes

  • Camus à Casarès

    Une correspondance très intime, telle fut ma première impression en lisant la Correspondance d’Albert Camus et Maria Casarès. De quel droit lire ces lettres d’amour, me suis-je demandé. La proximité dans le temps ? (Lui est mort en 1960, elle en 1996.) Cela ne m’était pas venu à l’esprit en... Lire la suite...

    Publié le 24/01/2019 dans Textes & prétextes

  • Passer la matinée à philosopher.

    Passer plusieurs matinées très agréables à lire Le petit traité de philosophie naturelle de Kathleen Dean Moore. Ce livre était là, tout près, dans la pile, depuis presque deux ans et on l’a enfin lu. Pourquoi maintenant ? Et bien parce que les livres arrivent quand on a besoin d’eux. Par ex... Lire la suite...

    Publié le 20/05/2018 dans Bonheur du jour

  • Moisson.

    Sur le chemin de la boulangerie, prendre le temps de papoter avec une voisine qui habite un peu plus bas dans la rue ; on la sait seule, avec comme unique compagnon son petit chien de treize ans qu’elle porte souvent dans les bras car il commence à avoir du mal à marcher. Prêter à l’infirmière ... Lire la suite...

    Publié le 10/02/2018 dans Bonheur du jour

  • Moisson.

    En se levant le matin, se réjouir de ce qu’on verra tout à l’heure sur la route : les champs de blé et ceux de coquelicots, les vignes, la Ste Baume, le soleil rasant du matin clair ; et le voir, cela, avec en plus quelques foulards de brume légère qui virevolte entre les arbres. Poursuivre l’... Lire la suite...

    Publié le 04/06/2017 dans Bonheur du jour

  • La machine à désespérer les hommes

          1948 : le bel élan fraternel de la Libération s ‘est fracassé devant la sordide réalité de l’après guerre. Le monde se fracture. L’Europe se divise entre Est et Ouest. Le blocus de Berlin cristallise les peurs d’un nouveau conflit. Déjà, la guerre israél... Lire la suite...

    Publié le 28/03/2017 dans D. Dumas, théâtres

  • Le frère de l'Arabe

    En lisant L’Etranger de Camus, on ne sait pas grand-chose de « l’Arabe » tué par Meursault. Le récit du dimanche fatal, au chapitre VI, multiplie les présages de violence (« le jour, déjà tout plein de soleil, m’a frappé comme une gifle » ) avant même la première appa... Lire la suite...

    Publié le 19/01/2015 dans Textes & prétextes

  • Passer la soirée avec Camus.

    Parce qu’on en a besoin pour en parler avec des jeunes gens, ressortir de la bibliothèque tous les ouvrages de Camus. Au fur et à mesure qu’on les empile, les feuilleter, relire des passages. Puis s’installer avec l’ Etranger qu’on avait lu pour la première fois quand, d’ailleurs, on avait jus... Lire la suite...

    Publié le 27/11/2014 dans Bonheur du jour

  • Etat de siège

    La peste s'empare de la cité, la dictature s'installe, la société est organisée, les individus s'éxécutent, c'est le cas de le dire, le silence est imposé, la peur régne, les formulaires, les statistiques, la bureaucratie terrorsent les petites gens... seul un homme conjure sa peur et se révol... Lire la suite...

    Publié le 22/06/2014 dans Cas@d€i

  • Ce mal qui répand la terreur

        La peste est une thématique récurrente dans l’œuvre de Camus. Elle est ce mal infectieux qui contamine les hommes, et qui, gagnant de foyer en foyer, répand la terreur et la mort. Dans La Peste (1947) , l’épidémie, à Oran, ravage la cité, sépare les familles, les amis, l’is... Lire la suite...

    Publié le 13/03/2014 dans D. Dumas, théâtres

Page : 1 2 Suivant