Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Voir les dernières notes mises à jour Tag : grozdanovitch

Dernières notes publiées

  • Notes d'un joueur

    En empruntant La vie rêvée du joueur d’échecs (2021) de Denis Grozdanovitch , j’espérais que, comme pour Le joueur d’échecs de Stefan Zweig (titre qu’il évoque, bien sûr, ainsi que La défense Loujine de Vladimir Nabokov), mon ignorance de ce jeu ne gênerait pas trop la lecture. J’aur... Lire la suite...

    Publié il y a 8 jours dans Textes & prétextes

  • Binaire

      La petite mer des Sablettes (baie de Toulon, IX.2014) « De telles circonstances m’ont permis, dès l’enfance je crois, de deviner l’essence binaire des rythmes phénoménaux : l’ombre n’allait pas sans la lumière, le plaisir n’allait pas sans une dose – tempérée – de douleu... Lire la suite...

    Publié le 04/10/2014 dans Textes & prétextes

  • Du temps au temps

    On peut compter sur Denis Grozdanovitch ( Petit traité de désinvolture , Rêveurs et nageur s ,  L’art difficile de ne presque rien faire ) pour nous faire humer une atmosphère ou savourer la grâce d’un moment perdu. Son Petit éloge du temps comme il va , dans une collection que... Lire la suite...

    Publié le 02/10/2014 dans Textes & prétextes

  • Le hasard selon Grozdanovitch

      Comment un sportif de haut niveau devient-il un contemplatif, un philosophe, un poète ? Denis Grozdanovitch a répondu, hier, à Dijon, au Club des écrivains de Bourgogne , en présentant son livre La puissance discrète du hasard (Denoël). Un peu de Desproges, un peu de Comte-Sponvi... Lire la suite...

    Publié le 28/05/2013 dans Le blog de Bernard Lecomte

  • Presque rien

    Petit traité de désinvolture (2002), Rêveurs et nageurs (2005), si vous avez lu un de   ces essais, vous connaissez le ton Grozdanovitch. J’espérais bien le retrouver dans L’art difficile de ne presque rien faire (2009, préface de Simon Leys ). Ne presque rien fair... Lire la suite...

    Publié le 16/01/2012 dans Textes & prétextes

  • Préface

    Parfois, pour entrer en lecture , il suffit d’une préface pour vous mettre l’eau à la bouche.       « J’ai tellement besoin de temps pour ne rien faire, qu’il ne m’en reste plus pour travailler. » Pierre Reverdy   « Quand Saint-Pol-Roux se ... Lire la suite...

    Publié le 14/01/2012 dans Textes & prétextes

  • Noceurs bohèmes

    Au MOMA , en songeant à Montmartre et à Montparnasse.   http://www.blog-habitat-durable.com/article-taures-58976887.html La Rotonde de la Ruche, Monument Historique, Monument restauré...   « Je tentais d’imaginer ces excentriques inspirés, noceurs... Lire la suite...

    Publié le 01/02/2011 dans Textes & prétextes

  • Rêveurs et nageurs / 2

    Denis Grozdanovitch, « collectionneur d’instants » , poursuit son Apologie des fantômes d’un ailleurs à l’autre. Au British Museum, devant les momies égyptiennes – selon lui, plutôt qu’un désir d’immortalité, « un vœu adressé à la vie bien vivante, une offrande concrète du plus loin... Lire la suite...

    Publié le 31/01/2011 dans Textes & prétextes

  • Ne pleure pas

    « Heureux les morts qui oublient l’amertume de la vie Quand le soleil se couche et que l’ombre envahit la terre, Quelle que soit ta douleur, ne pleure pas les morts. C’est l’heure où ils ont soif et vont boire A la source cristalline de l’oubli. Mais si... Lire la suite...

    Publié le 29/01/2011 dans Textes & prétextes

  • Rêveurs et nageurs / 1

    Rêveurs et nageurs ou du plaisir parmi les difficultés (2005) : retour à Grozdanovitch dont j’avais tant aimé le Petit traité de désinvolture (2002). Le titre est magnifique – et encore plus quand on en découvre le texte sous-jacent. Le sous-titre est emprunté à Henry James en cul... Lire la suite...

    Publié le 27/01/2011 dans Textes & prétextes

Page : 1 2 Suivant