Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Voir les dernières notes mises à jour Tag : gourmandise de mots

Dernières notes publiées

  • Gourmandise de mots : les roses de Pia Pera.

    « Depuis leur première apparition, j’épie les boutons de rose minuscules et serrés, comme des écrins en miniature, tantôt ronds, tantôt allongés, avec parfois des pétales disposés capricieusement, par petites giclées. Chacun d’eux m’inspire une tendresse poignante, mêlée de curiosité envers le... Lire la suite...

    Publié il y a 10 jours dans Bonheur du jour

  • Lire Minuit dans la ville des songes, de René...

    Comme j’ai promis à la bibliothécaire de rendre au plus vite Minuit dans la ville des songes , de René Frégni qui vient juste d’arriver à la Médiathèque, qui est en lice pour le prix des lecteurs du Var 2022 et que je suis autorisée à emprunter bien qu’il ne soit même pas encore mis en rayon, ... Lire la suite...

    Publié le 11/07/2022 dans Bonheur du jour

  • En lisant. Pierre Morency.

    Dans le sac à dos, en ce moment, L’œil américain , de Pierre Morency. Lecture lente, très lente, car c’est un grand plaisir de relire quelques passages plusieurs fois. Comme une gourmandise. Et, on peut le dire, comme une extase, ainsi des pages sur le pissenlit. Ou d'autres... Alors, pour pa... Lire la suite...

    Publié le 10/09/2021 dans Bonheur du jour

  • Un poème pour la journée. Apparition.

    Pourquoi Apparition, de Mallarmé ? Parce que ce poème fut un éblouissement, un jour, en cours de Français et qu’il fit naître cette envie irrépressible d’atteindre cela qui se nomme la poésie. C’est pour toujours, ces « blancs bouquets d’étoiles parfumées » qui neigent… Avoir imaginé cela, des... Lire la suite...

    Publié le 27/04/2021 dans Bonheur du jour

  • Quelques vers pour la journée.

    En marchant le long de la mer, quelques vers de Pedro Salinas sont revenus. Les voici : Avec joie Combien, combien en a la mer, combien de joies ! Etres de lumières, sur l’eau, dansant sur la pointe des pieds. Comme les flots finissent bien : ils meurent en ballerines ! Dans les machines ... Lire la suite...

    Publié le 07/01/2021 dans Bonheur du jour

  • Bleu baleine.

    En lisant le bel ouvrage d’Emmanuelle Lambert, Giono furioso , elle cite ce « bleu baleine » que Giono a utilisé dans son œuvre, si expressif, auquel on repense parfois quand on regarde un paysage. Mais où donc Giono a-t-il écrit « bleu baleine » ? Une solution possible : le relire. En passant... Lire la suite...

    Publié le 04/02/2020 dans Bonheur du jour

  • De jour ou de nuit, c’est selon.

    Le soir, en allant dans la cour vérifier que le portail est bien fermé, remarquer dans le ciel une étoile qui brille intensément. Peut-être est-ce l’étoile de berger ? On attend un peu et d’autres étoiles apparaissent les unes après les autres alors que la Lune est un mince croissant. Le lende... Lire la suite...

    Publié le 25/09/2019 dans Bonheur du jour

  • Ces jours bleus et ce soleil de l’enfance.

    « Ces jours bleus et ce soleil de l’enfance. » C’est le dernier vers écrit par Antonio Machado sur un bout de papier qui fut trouvé dans sa poche après son décès en 1939, à Collioure. C'est un vers magnifique. Le grand poète espagnol a été un beau compagnon tout au long de l’été, dans le so... Lire la suite...

    Publié le 17/08/2019 dans Bonheur du jour

  • Gourmandise de mots : remblai, cyme, hispide et...

    Pas très loin du chemin de la Tourelle, chaque année quand le printemps est bien commencé, il y a un endroit où sont ensemble oliviers, coquelicots et bourrache. Les coquelicots y sont foison, ainsi que la bourrache dont on dit pourtant qu’elle pousse sur les bords des chemins, ou sur les talus... Lire la suite...

    Publié le 27/06/2018 dans Bonheur du jour

  • Gourmandise de mots : la fétuque.

    Philippe Jaccottet, dans Autres journées , rappelle que la fétuque est parmi les plus fines graminées. Les graminées, on en voit partout. Mais les regarde-t-on ? Les connait-on ? Les aime-t-on ? Déjà, on a habitué son œil à la mélique penchée. La ligne de Philippe Jaccottet sur la fétuque la ... Lire la suite...

    Publié le 03/06/2018 dans Bonheur du jour

Page : 1 2 Suivant